fbpx

Caribeart

Webmagazine about Caribbean Arts. Don’t miss out our news : Sign up

ADVERTISE           CALL FOR SUBMISSION           DONATE ♥︎ 

Née à New York et élevée par des parents haïtiens traditionnels, Tracy Guiteau explique que sa décision de se consacrer à l’art a souvent été critiquée. La nature cathartique de l’art lui a permis de s’exprimer pleinement. Découvrez son univers vibrant et coloré :

C – Qui est Tracy ? D’où viens-tu ? New York ou Haïti ? Quand as-tu commencé à faire de l’art ? Parle-moi de toi

Mes parents voulaient que je sois infirmière et, à la sortie du lycée, j’ai reçu une bourse complète pour l’école d’infirmières. Tout en essayant de réaliser les aspirations que ma famille avait pour moi, je ne pensais qu’à l’art, qui me permet de rester concentrée, ancrée et en paix dans ma vie.

J’ai l’impression que Dieu est l’art pour moi. Quand j’étais enfant, exprimer ses émotions était considéré comme une faiblesse, et l’intimité était inexistante. L’art est devenu mon exutoire là où les mots échouaient. Chaque coup de pinceau exposait une partie invisible de mon intérieur ; chaque œuvre d’art devenait une entrée dans un journal visuel.

” Souvent, des mots et des phrases sont cachés dans la peinture, exprimant des thèmes qui inspirent l’œuvre individuelle. “

Je cherche à garder mes peintures riches en couleurs, avec des touches de complexité grâce à l’utilisation de lignes détaillées. Souvent, des mots et des phrases sont cachés dans la peinture, exprimant des thèmes qui inspirent la pièce individuelle, et d’une certaine manière, c’est une continuation de mon hésitation en tant qu’enfant à m’exprimer ouvertement par écrit.

C – J’aime ta façon de peindre, avec des lignes colorées, comme s’il s’agissait de petits morceaux de matière organique qui créent l’humain. Ce sont comme des atomes poétiques pour moi. Qu’est-ce qui vous inspire ? Quelle est votre principale inspiration artistique ?

Chaque pièce est un journal pour moi. Mon art me permet de m’exprimer quand les mots me manquent. Thérapeutique dans un sens. Cela remonte à quand j’étais plus jeune, il n’y avait pas d’intimité pour un enfant à l’époque. J’avais l’habitude de cacher mon journal entier dans la pièce. C’est ce que je fais toujours actuellement. Chaque pièce contient des mots cachés qui laissent entrevoir le sujet de la pièce et qui peuvent même contredire la pièce dans son ensemble.

C – J’ai vu que vous avez organisé des expositions : Boca Basel Event, musée du patrimoine haïtien, exposition sur le patrimoine haïtien… À part le dévoilement de l’artiste emblématique, y a-t-il des expositions à venir ?

Pas pour le moment. Je me concentre surtout sur le fait de produire davantage. Mon exposition actuelle “Matriarche” est encore au Musée de l’héritage haïtien jusqu’en novembre 2018.

C – Comment la culture des Caraïbes influence-t-elle votre travail artistique ? Quand avez-vous commencé à créer des figurines en argile et des objets de mode ?

T – J’ai été entouré par la culture des Caraïbes toute ma vie, elle fait donc partie de moi et vous la verrez dans mes pièces. J’ai développé mon amour pour la figure d’argile à l’école primaire. L’amour de la mode a commencé avec mes poupées Barbie en volant à ma mère des chutes de vêtements pour la prochaine création de robe de poupée Barbie.

C – Pouvez-vous m’expliquer votre parcours professionnel ? Etes-vous en Floride ? Quel est votre travail actuel ? Quels sont vos projets futurs ?

T – Mon emploi actuel est dans le marketing. Mon objectif est de devenir une artiste à plein temps et de posséder une galerie pour aider d’autres artistes. Je vis actuellement en Floride et mes projets futurs sont de produire de nouvelles pièces pour une exposition d’art et de mode en solo. Et de m’impliquer davantage dans les musées et les expositions d’art internationales.

C – Quelle est l’œuvre d’art préférée que vous avez réalisée ? Pourquoi ?

T – Pour être honnête, ma pièce préférée est une sculpture en argile que j’ai réalisée à la Rhode Island School of Design. J’aime la plupart des choses pratiques et je suis fascinée par la construction d’une vision en trois dimensions. Je m’évade complètement lorsque je sculpte. Lors de mon déménagement de Rhode Island en Floride, la pièce était trop lourde. De plus, sortant tout droit de l’université, je n’avais pas les fonds nécessaires pour l’expédier. La pièce a donc été détruite. J’aimerais l’avoir avec moi maintenant.

Suivez Tracy sur ses réseaux sociaux >

Instagram

Facebook

Website

Twitter

Youtube

Vous avez aimez l’article ? Faite le nous savoir en commentaire !

TAG :

#Caribeart #CaribbeanArtist #Caribbean #Caribe #Tracy#Guiteau #TracyGuiteau #Haiti #NewYork #Antilles #Woman #Women #Oil #Artwork #Lines #Acrylic #Art #Artistes #Artist #Digital #Blog #Magazine #Mag #Webmag #New #English

.

Recommended Reads
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *