fbpx

Caribeart

Webmagazine about Caribbean Arts. Don’t miss out our news : Sign up

ADVERTISE           CALL FOR SUBMISSION           DONATE ♥︎ 

Cuba

Féminisme, NFTS et les traumas comme source de création avec Alejandra Glez

Alejandra Glez est une artiste cubaine dont le travail est axé sur l’empowerment* des femmes en abordant des questions sociales telles que les violences sexistes et ses propres traumatismes. Née à La Havane en 1996 et elle explore le domaine artistique depuis l’âge de 16 ans, son travail explore l’identité féminine et permet aux autres femmes de raconter leurs réalités. Travaillant avec un large éventail de médias, Glez n’hésite pas à expérimenter la performance, la photographie, le collage, l’installation et la vidéo.

*empowerment : processus par lequel un individu, une communauté, une association, etc. prend le contrôle des événements qui le ou la concerne . Une sorte d’émancipation.

C – Le féminisme radical est à la base de votre pratique, la violence basée sur le genre, les féminicides, le trafic sexuel et l’objectivation du corps féminin sont tous des thèmes lourds dans votre travail. Pouvez-vous nous en dire plus ? Quelles sont vos inspirations ? Quel est le message derrière votre art ?

A – Tout d’abord, je tiens à préciser que je n’aime pas le terme de féminisme radical. Je pense que l’essence du féminisme est l’égalité des sexes et l’importance de faire prendre conscience que nous sommes tous égaux et que nous, les femmes, avons les mêmes droits, mon travail est un cri de libération et un appel à la société pour qu’elle réfléchisse et se penche sur les problèmes réels de notre société tels que le sexisme, que j’essaie d’éliminer chaque jour par mon travail, ou du moins c’est ce que je veux.

Swallow Men, 2021

Realisation: @manuisimo@bigotitos2000

De mes expériences et relations avec les hommes, j’ai découvert que cela me donne du plaisir de les “manger”. Certains résistent à mon désir, mais d’autres se jettent sans réfléchir dans ma bouche. De ce processus, une question intéressante se pose. “Comment une femme digère-t-elle un homme ?”

C – Votre travail incite les spectateurs à réfléchir à des questions sociales. En particulier votre pièce vidéo “Swallow Men”, comment ce concept s’est-il développé et concrétisé ?

A – C’est une pièce qui naît de l’amusement, mais avec toutefois une base très solide : le jugement. La société nous pousse à juger les femmes qui ont plusieurs partenaires hommes, mais pas les hommes qui ont plusieurs partenaires femmes. Ils font la même chose et sont applaudis devant la scène du machisme. La mangeuse d’hommes est une forme de dérision qui joue avec l’idée de profiter d’eux, comme des jouets, sans savoir à s’inquiéter de comment sera la digestion.

C- Le marché de l’art change rapidement, avec l’introduction des NFT, vous avez vendu une de vos pièces en 9 minutes. Comment cette nouvelle forme d’art vous a-t-elle fait évoluer et quelle est votre opinion à ce sujet ?

A – NFT est entré dans ma vie pour me donner un nouveau mode d’expression, à travers l’art numérique j’ai trouvé une nouvelle voie de créativité, ce que je ne pouvais pas exécuter avant dans la réalité et le tangible, aujourd’hui je peux le faire à travers l’art numérique. Je suis très heureux et reconnaissant de l’accueil que la communauté nft m’a réservé et j’ai encore beaucoup à apprendre.

*NFT : nouveau marché de l’art virtuel en pleine expansion, les NFT ou « jetons non fongible » permettent de devenir l’heureux propriétaire d’œuvres totalement virtuelles et d’objets numériques de toutes sortes (peinture digitale, extrait vidéo, personnages de jeux, etc). 

C – Vous êtes originaire de Cuba. Comment la culture caribéenne influence-t-elle votre travail artistique ?

A – Le fait d’être cubaine me donne personnellement un surcroît de créativité qui me fait penser et résoudre mes problèmes d’une manière unique. La culture des Caraïbes se reflète toujours dans ma vie, en général, je pense que je suis très cubaine dans ma façon d’être.

C – Des projets projets ? Des expositions à venir ? 🌞

A – Je ferai une exposition à Barcelone au Centre des Arts Utopia du 23 au 26 septembre, dans une exposition collective avec d’autres grands artistes cubains, où je présenterai ma deuxième performance devant le public. J’exposerai également en octobre à Venise en tant que finaliste du dernier prix Art Laguna.


Suivez Alejandra sur ses réseaux sociaux >

✽ Instagram

✽ Website

Vous avez aimé cet article ? Faites-le nous savoir !

TAG :

#Caribeart #CaribbeanArtist #Caribbean #Caribe #AlejandraGlez #Cuba #Cubanartist #Emergingartists #Performance #Exhibition #collectiveexhibition #CubanArt #Nfts #Digitalart #Feminism #Photography #Videoart #Experimental #Socialissues #Women #Empowerment #Identity #Latin #Female #Body #Femalebody #Objectifaction #Agency #Culture #People #Art #Artistes #Artist #Digital #Blog #Magazine #Mag #Webmag #New #English #Espanol

Recommended Reads
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *