fbpx

Caribeart

Webmagazine about Caribbean Arts. Don’t miss out our news : Sign up

ADVERTISE           CALL FOR SUBMISSION           DONATE ♥︎ 

Maria Cantisano, est une jeune artiste numérique originaire de la République dominicaine et actuellement basée à New York. Formée à l’architecture, elle utilise la peinture comme moyen de capturer ses gestes, son identité et ses expressions. Son processus n’est pas linéaire et son style est fluide, laissant souvent la peinture couler et s’épanouir dans sa forme unique. Ses séries de visages déformés sont indéniablement troublantes, souvent recouvertes de plantes tombantes, elle joue avec l’idée d’une identité voilée. Enchanté, poétique et mystique.

C – Qui est Maria Cantisano ? D’où venez-vous ? De la Dominique ? Quand avez-vous commencé à faire de l’art ? Parlez-moi de vous

M – Je m’appelle Maria Cantisano, je suis née et j’ai grandi en République dominicaine. Je suis titulaire d’une licence en architecture de l’UNIBE, en République dominicaine, et d’un master en design avancé et architecture numérique d’ELISAVA, à Barcelone. J’ai commencé à produire de l’art numérique en 2013 comme un moyen d’exprimer ce qui m’arrivait à l’époque.

” J’ai toujours utilisé la femme comme une icône dans mon art, en ignorant toujours son visage et les caractéristiques spécifiques de celui-ci “.

C – Vous avez un style unique et puissant. Ça me rappelle Benjamin Carbonne. Qu’est-ce qui t’inspire ? Quelle est votre principale inspiration artistique ?

M – J’ai toujours utilisé la femme comme une icône dans mon art, en ignorant toujours son visage et les caractéristiques spécifiques de celui-ci. Chaque pièce individuelle est inspirée par des relations amoureuses actuelles et mon art est ma façon de me défouler à travers celles-ci. Le titre de chacune de mes créations, généralement un mot ou une phrase, porte une signification en même temps que l’œuvre. J’adore déformer les visages et le corps humain, je pense que cela montre plus d’émotion que de simplement dépeindre une émotion avec des expressions faciales humaines.

C – Quels sont vos principaux outils de création ? Ordinateur, appareil photo, tablette à stylo …

M – Mon seul outil de création est mon ordinateur, je travaille principalement avec Photoshop.

C – Comment la culture caribéenne influence-t-elle votre travail artistique ?

M – Lorsque j’utilise la botanique dans mon art, cela est directement influencé par les Caraïbes. De même, lorsque je déforme mes figures humaines, elles sont généralement en train de fondre ou de se décomposer, ce qui me rappelle la chaleur.

” Quand j’utilise la botanique dans mon art, c’est directement influencé par les Caraïbes. “

C – Quel est votre travail actuel ? Quels sont vos projets futurs ?

M – Je travaille actuellement dans un cabinet de décoration intérieure à Détroit, Michigan. À l’avenir, je prévois de mener à distance un projet de recherche personnel sur l’architecture et l’urbanisme en République dominicaine.

Exposition à venir :

Août 2019 – “Fitwich “The Scarab Club à Detroit, Michigan, USA

Novembre 2018 – “Photoimagen 2018” Centro de la ImagenSanto Domingo, République dominicaine,

C – Quelle est l’œuvre d’art que vous avez préférée ? Pourquoi ?

M – Mon œuvre préférée s’intitule Unaccompanied. Je pense que le niveau de défiguration que j’ai apporté à cette œuvre est un niveau que je n’avais jamais atteint auparavant et je l’aime.

Suivez Maria sur ses réseaux sociaux >

Instagram

Vous avez aimé cet article? Faites-le nous savoir!

TAG :

#Caribeart #CaribbeanArtist #Caribbean #Caribe#Maria#Cantisano#MariaCantisano #Antilles #Dominican #Republic #DominicanRepublic #Island #Islands #Woman #Women #Face #Faces #Portrait #Portraits #Distorted #Exotic #Botanic #Nudity #Art #Artists#Artist #Digital #Blog #Magazine #Mag #Webmag #New #English #Espanol

Recommended Reads
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *