fbpx

Caribeart

Webmagazine about Caribbean Arts. Don’t miss out our news : Sign up

ADVERTISE           CALL FOR SUBMISSION           DONATE ♥︎ 

Franz Caba est un architecte dominicain et un artiste autodidacte qui vit et travaille à Saint-Domingue. Il s’intéresse au corps non normatif et aux questions liées à l’identité, travail est varié et comprend des dessins à l’acrylique, de l’art numérique et des installations. Caba célèbre l’identité queer dans toute sa pluralité, nous encourage à être vulnérables et à regarder en nous-mêmes pour nous connecter et être authentiques.

“Agatha”
12”x12”
Digital illustration

Je pense qu’à travers la culture caribéenne, j’ai trouvé un territoire qui me permet de méditer et de questionner notre contexte insulaire, les similitudes et les différences de nos processus historiques et sociaux m’ont amené à réfléchir sur l’appartenance et l’identité du corps et de sa représentation, les questions autour de l’imaginaire collectif colonisé et son influence sur les perceptions intimes de soi.

Franz Caba, 2021

C – Votre travail explore les questions relatives à l’identité, au corps et à la vulnérabilité. Comment êtes-vous passée d’une formation d’architecte au monde de l’art contemporain ? Comment la vulnérabilité vous aide-t-elle dans le processus de création ?

F – Je m’intéresse à l’art depuis toujours, je pense que mes études d’architecture m’ont amené à m’interroger sur les connotations physiques et psychologiques de l’expérience corporelle. Je pense que la vulnérabilité est la clé pour articuler notre moi intime avec l’altérité.

Pour ma résidence à la catapulte, j’ai voulu développer des travaux en collaboration avec des individus de la communauté LGBT+ dominicaine. Ces collaborations consistent en des conversations autour du corps non normatif, touchant l’univers des discours et des expériences qui émergent de la corporalité dissidente. Avec l’intention de connaître, d’empathiser et de mettre en valeur des questions issues de réalités individuelles.

Franz Caba (2020)

“Muyayo”
18″x24″
Digital illustration

C – Vos collaborations avec les communautés LGBTQ+ de la République dominicaine donnent lieu à de magnifiques illustrations, célébrant le corps non normatif. Pouvez-vous nous en dire plus sur l’impact de votre pratique artistique sur la communauté queer et sur la manière dont elle pourrait être différente pour ces communautés dans les Caraïbes ?

F – J’ai travaillé sur une série intitulée “marichamo” qui explore les corps non normatifs dans la culture queer dominicaine. Ces dernières années, j’ai traversé un processus de politisation personnelle qui se reflète dans mes œuvres artistiques et je pense que, de ce fait, il est possible que d’autres personnes s’identifient aux sujets que je dépeins. Je crois sincèrement que dans les Caraïbes comme en République dominicaine, notre communauté lutte contre des problèmes similaires qui ont en commun un passé colonial partagé qui a finalement évolué vers des systèmes et des institutions politiques essayant d’écraser nos corps et nos droits humains.

Les lieux ressemblent-ils à des personnes ou les personnes à des lieux ?

Je trouve si singulière la préoccupation que nous éprouvons pour l’habitable, même lorsque les lieux ne nous appartiennent pas. Nous sommes terrifiés par la transformation des lieux parce qu’elle entraîne la mort de nos fantasmes spatiaux et de notre identité. La ville est pleine de cadavres architecturaux qui ornent notre transit émotionnel, comme si notre mémoire avait besoin de boucles d’oreille pour se sentir authentique, valide.

“L’esprit du lieu” est une créature à plusieurs têtes, certaines sont les nôtres mais la plupart sont étrangères. Comment le temps choisit-il celle à décapiter ?

Franz Caba, 2021

C – Votre série “El nudo desnudo” porte sur les expériences familiales personnelles et la santé mentale. Quel est le message qui se cache derrière votre art ? Quelles sont vos inspirations ? Quelle est la réaction à votre travail ?

F – “El nudo Desnudo” est une réflexion sur l’intégrité mentale et l’imaginaire corporel, à travers cette série d’œuvres j’ai l’intention de me connecter et de connecter le spectateur avec les vulnérabilités et les dualités de notre personnage psycho corporel. Pour cette série, je pense à mes expériences personnelles et familiales en matière de santé mentale et elle est directement influencée par l’anime “Neon Genesis Evangelion”. Je ne peux pas déterminer une réponse spécifique à mon travail mais j’aime à penser que les gens y trouvent un espace pour concrétiser notre intimité émotionnelle.

C – Vous êtes originaire de la République dominicaine. Comment la culture caribéenne influence-t-elle votre travail ?

F – Je pense qu’à travers la culture caribéenne, j’ai trouvé un territoire qui me permet de méditer et de questionner notre contexte insulaire, les similitudes et les différences de nos processus historiques et sociaux m’ont amené à réfléchir sur l’appartenance et l’identité du corps et sa représentation, les questions autour de l’imaginaire collectif colonisé et son influence dans les perceptions intimes de soi.

C – Quels sont vos futurs projets, objectifs, expositions ? 🌞

F – Je travaille actuellement sur une nouvelle série qui réfléchit sur le corps et les identités architecturales de la République dominicaine et sur les relations entre les objets, les espaces et la colonisation. Je veux aussi continuer à expérimenter les installations et le tatouage et aborder d’autres formes d’art comme la performance, la peinture et les médias numériques pour trouver d’autres moyens de développer ma pratique artistique.

Suivez Franz Caba sur ses réseaux sociaux >

✽ Instagram

Vous avez aimé cet article ? Faites-le nous !

TAG :

#Caribeart #CaribbeanArtist #Caribbean#Caribe #FranzCaba #Digitialart #Illustration #Painting #Installation #ContemporaryArt #Latino #Queer #Queerness #LGBTQ+ #Collaboration #ParticipatoryArt #Multidisciplinary #DominicanRepublic #DominicanArt #Experiment #QueerIdentity #Visualpolitics #Nonnormativebody #Nonnormative #Sociology #Colonialism #Narratives #Perception #VisualArtist #CaribbeanArt #Digital #Diaspora #ContemporaryArtist #EmergingArtists #Aesthetics #Art #Artists #Artist #Digital #Blog #Magazine #Mag #Webmag#Webmag #New#English #Espanol

Recommended Reads
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *