fbpx

Maya Vivas est une artiste multidisciplinaire qui travaille dans une variété de médiums tels que la céramique, la performance, la peinture, la pratique sociale et l’installation. Maya a exposé ses œuvres, participé dans des panels et animé des ateliers à travers les U.S. , notamment dans des lieux et des institutions tels que l’Institut d’art contemporain de Portland, le Conseil national de l’éducation pour les arts céramiques, la Louisiana State University et Yale. Vivas est également co-fondatrice de Ori Gallery. Sa mission est de redéfinir le “white cube” en amplifiant la voix des artistes de couleur queer et trans, en organisant et en mobilisant la communauté par le biais des arts.

Par le biais du geste sculptural, de l’absurdité, de la carnalité, de la fiction spéculative et de l’horreur corporelle, j’aborde les questions de la mémoire corporelle et de l’espace diasporique filtrés par les sens.

Fruta de mi Obra

“La nature lente du processus de création de ces œuvres a un lien direct avec ma propre émergence radicale, servant d’horodateur de l’adaptation personnelle, de l’acte radical de la sensualité éhontée et de l’amour de soi, et de l’acceptation de l’abondance que la communauté a à offrir. Je m’intéresse aux intersections entre le temps et les entités qui apparaissent simultanément statiques et dynamiques”.

PORTLAND, OR – NOVEMBRE 00 : prise le 00 novembre 2014 à Eugene, Oregon. NOTE À L’UTILISATEUR : L’utilisateur reconnaît et accepte expressément qu’en téléchargeant et ou en utilisant cette photographie, il consent aux termes et conditions de l’accord de licence de Cameron Browne. Avis de droit d’auteur obligatoire : Copyright 2014 (Photo par Cameron Browne)

“Il y a une longue histoire à travers le monde de la colonisation, et de l’utilisation de la négritude comme une marchandise. Tout, des corps physiques à la musique, a été mis de force à la disposition de la consommation blanche. Grâce à l’utilisation d’argile noire et à l’acte physique d’accrocher l’œuvre et de la vendre, les œuvres établissent un lien direct avec la vente aux enchères d’esclaves, impliquant le spectateur comme participant au jeu capitaliste de l’achat de biens noirs.


Ces morceaux de corps noir sont exposés pour que l’on puisse les juger, les révérer, les dévisager, les considérer et les convoiter. Le choix d’utiliser un corps en argile noire va bien au-delà de l’esthétique. Ce qui donne à cette argile sa couleur est la forte concentration du minéral manganèse. Bien qu’inoffensive lors de la cuisson, une exposition prolongée à cette poussière d’argile à l’état brut peut entraîner une toxicité au manganèse.


Les symptômes de cette toxicité comprennent des tremblements, des spasmes musculaires faciaux et des difficultés à marcher, souvent précédés de symptômes psychiatriques tels que l’irritabilité, l’agressivité et même des hallucinations. Des parallèles peuvent être établis entre l’expérience noire et la toxicité du manganèse. Avoir respiré dans un corps noir est un danger pour la santé. “

i have no choice…
SOFT BETWEEN THE ELBOWS
CVLLEJERX – ROPA VIEJA

 ” L’argile m’a appris qu’il faut savoir se laisser aller. Certaines choses échappent à notre contrôle et c’est là que réside leur beauté. Cela laisse de la place à l’inattendu et vous ouvre à de nouveaux chemins et possibilités. Il vous demande de faire confiance à un autre corps et d’avoir confiance en vous.”

Suivez Maya sur les médias sociaux >

✽ Instagram

Facebook

Website

Vous avez aimé cet article ? Faites-le nous savoir !

TAG :

#Caribeart #CaribbeanArtist #Caribbean #Caribe  #Clay #Sculpture #Nature #Landscape #Photograph #Caribbeanemergingartist #Performance #Objects #WhiteCube #RedefiningArt #Contemporaryart #Queer #Selfdevelopment #Culture #People #Art #Artistes #Artist #Digital #Blog #Magazine #Mag #Webmag #New #English #Espanol